La montre MIH Gaïa

 

 

 

 

Un projet au long cours

Dix ans après la réalisation de sa première montre, le MIH souhaitait réitérer l’expérience en s’adressant en priorité aux artisans de la ville. La montre se devait d’être à la fois classique et originale, à la fois haut de gamme dans ses finitions et accessible dans son prix. C’est la raison pour laquelle le MIH a instauré des partenariats avec les meilleures manufactures et artisans horlogers de la région. Le musée a bénéficié de leur soutien pour réaliser un prototype fonctionnel piloté par l’atelier de restauration interne qui a assemblé, testé, procédé au suivi et à la vérification technique de l’ensemble des éléments. Ce réseau de savoir-faire est le reflet d’un système de production historique de l’horlogerie suisse auquel le MIH souhaite sensibiliser le public.

MIH Gaïa,
une réalisation très inspirée

Le design de la montre MIH Gaïa rappelle l’architecture en béton du musée réalisé par le Zurichois Pierre Zoelly et le Chaux-de-Fonnier Georges-Jacques Haefeli. Manufacturé dans la ville d’origine de Le Corbusier, le garde-temps partage de nombreuses similitudes avec le mouvement brutaliste. Les reliefs tranchés, bruts et minimalistes du bâtiment se reflètent dans les cornes et le cadran de la montre, association du rectangle et du rond. La montre s’inspire également du jeu de vide et de plein architectural : l’heure inscrite sur un disque tournant est affichée par le guichet situé en haut du cadran et les minutes sont signifiées par une embrasure dans un disque bombé – référence au trophée Gaïa – en rotation. Au dos de la boîte, la masse oscillante dévoile un message, clin d’œil à la structure souterraine qui au fur et à mesure de la visite, dévoile ses nombreux trésors. Le sigle MIH est subtilement gravé sur la couronne et les coordonnées géographiques du musée figurent sur la boucle ardillon du bracelet. Insolite, mais sobre, unisexe et atemporelle, la montre MIH Gaïa revendique la complémentarité entre l’industrie et l’artisanat. Une première série limitée de 200 pièces sera produite avec une finition bleue – couleur institutionnelle du MIH – et pourra être déclinée par la suite. L’écrin qui l’accompagne consiste en une boîte cartonnée spécialement adaptée à la conservation à long terme, rappelant l’objectif de l’attribution du bénéfice de la montre.

La parole aux conservateurs

 

La montre MIH Gaïa, c’est…

une montre incarnant la volonté de faire rayonner le MIH au travers d’un objet emblématique qui synthétise son identité et ses valeurs ;
une montre réalisée grâce à la collaboration d’artisans et d’entreprises installés à La Chaux-de-Fonds et qui fait la part belle à cette concentration exceptionnelle d’acteurs et de compétences;

une montre baptisée MIH Gaïa, en hommage au Prix Gaïa remis depuis 1993 par le MIH aux personnalités qui ont dévoué leur carrière à la mesure du temps, qu’ils soient artisans, chercheurs ou entrepreneurs;

une montre qui poursuit un double objectif :

– promouvoir le MIH et donc la conservation et la valorisation du patrimoine horloger au sens large,

– permettre le financement d’opérations exceptionnelles de restauration, de documentation et de recherches sur la collection unique du MIH, par le bénéfice dégagé.

Merci à tous les collaborateurs et acteurs de ce projet ambitieux dont nous sommes fiers de pouvoir présenter publiquement aujourd’hui une étape importante de sa concrétisation.

Régis Huguenin
Conservateur

 Nathalie Marielloni
 Conservatrice adjointe

Fiche technique

  • REFERENCE
    MIH Gaïa, Série I,
    limitée à 200 exemplaires
  • BOITIER, Stila SA
    Acier inoxydable 316 L
    Diamètre : 39 mm
    Epaisseur : 9,74 mm
    Étanchéité : 3 ATM
    Verres saphir
    MIH, Gaïa, Swiss made, La Chaux-de-Fonds et numéro individuel de la série gravés sur le fond du boîtier
    MIH gravé sur la couronne
  • AFFICHAGE, Jean Singer & Cie
    Cadran principal traité PVD
    Disque des heures rhodié
    Disque des minutes central bombé traité PVD
  • MOUVEMENT, Sellita Watch Co
    Calibre SW400-1, 13¾’’’, Ø 31.00 mm
    Mouvement mécanique à remontage automatique
    Masse oscillante gravée Musée international d’horlogerie
    Réserve de marche : 38 heures
    Fréquence : 28 800 a/h
    Empierrage : 26 rubis
  • BRACELET, Brasport SA
    Cuir de veau
  • FERMOIR, Cornu & Cie
    Boucle à ardillon avec système de retrait sans outil gravée MIH et indiquant les coordonnées géographiques du musée
    (47°06’03’’ N / 06°49’48’’ E)
  • PRIX
    CHF 2’400.– pendant la souscription, puis CHF 2’900.–
Fermer le menu
×
×

Panier